Achwghâ ney wodei

April 23, 2008

Widely assumed to be an alias side project of bourbonese qualk, Achwghâ ney wodei with an equally ridiculous name were infact a real group; Didier Copp , Eric Sterenfield (‘Riton’) , Françoise Boitiere , Phillippe Royer (‘Woudi’) who were active in the so-called ‘alternative’ Parisian music scene in the late Eighties. With peers such as as Mano Negra, Bérurier Noir’ and Les Negresse Vertes, Achwghâ ney wodei complemented the eclectic style of the times with a cartoon comedic style based on French working class Chanson, music hall and character driven vignettes.
Achwgha Ney Wodei
My introduction to the group was the arrival of a handmade package consisting of a cassette cast into a plater model of a Citroen DS (which i still haven’t had the heart to smash and extract the tape) . On the basis of this we hatched a plan together to release their ‘Tritptyque’ album. This project, the second release for the New International (N.I.R.) label, was a suitably absurd, logistically complex and expensive project: A limited edition of 1000 3 X 12″ Lp Box sets were divided up to form a series of 10 X 10 ‘canvas’ made of record covers. Ten painters were commissioned to paint a painting on each of the ten ‘canvasses’ which were photographed and made into ten postcards. the canvases we’re then broken up for sale into individual, unique, painting fragment boxes with a postcard collection as a record of the original painting:
Tryptique 01
Tryptique 02
Tryptique 01
Tryptique 04

The cover painters included Xavier Veilhan (he did that unpleasant glass sculpture for Daft Punk) and Pierre Bismuth (co-author with Michel Gondry on the film ‘Eternal Sunshine of the Spotless Mind’), Alfrede Stailey, Bertille Gentil, Constanza Aguire, Gut, I Grec, Isabelle Pechou, Isidore Pechou, La Trace, PC+T, R Stayle, and Tonio Garcia.

The only time the paintings were seen ‘complete’ and together was at the champagne and speed fuelled launch party at a gallery near the Buttes Chaumont in Paris. Achwghâ ney wodei performed in front of the paintings which were gradually disassembled by the audience selecting their favourite art fragment…

Track listing:
‘Triptyque’
new international recordings (NIR 872) 1988
A1 Les Kolkhoziens
A2 Gédéon
A3 La Pintete

B1 La Cervelle
B2 Pompette
B3 Tango
B4 La Brousse

C1 Budachwgha
C2 Remiton Pipo
D1 La Habanera
D2 Choelir Nereides
D3 Free Razz

E Triade Acoustique Pour Magnétophone Seul
F Triade Acoustique Pour Magnétophone Seul

Unfortunately no MP3 or digital recordings exist of the album (as far as i know) and the group’s plan to re-release ‘Tryptique’ have been foiled because…they have lost the master tapes…so here are some other rather unrepresentative, earlier mp3s from around 1986.

Achwghâ ney wodei ‘PtiPol’ 2.8MB MP3 file

Achwghâ ney wodei ‘Tekrazz’ 3.0 MB MP3 file

About Achwghâ ney wodei

C’est par une nuit de 1983, que l’aventure ANW débute. Lors de cette rencontre amicale le groupe a la révélation d’un style qui, par la combinaison de thèmes répétitifs de rythmes ternaires binaires épileptiques, est nommé comme une onomatopée : RAZZ! Pour comprendre les expériences musicales à venir il faut citer quelques influences de ces individus: the résidents, j tati b eno, f zappa, blurt, neu, les percussions de Strasbourg, , les frères jacques, captain beefheart,renaldo and the loaf ainsi que les musiques de films de tex avery. La première formation est assez classique d’un groupe Rock: batterie, synthé, une ou deux guitares, accordées ou non, deux basses, et ce que l’on pourrait prendre pour un chant. Très vite les motifs se révèlent aléatoires, expérimentaux les rythmes se syncopent et les voix, parfois narratives, se fondent dans une masse sonore assez incongrue. Le champ s’élargit encore de sons concrets, tels que: verre brisé, tube de métal, jouets, violon cassé, instruments préparés ainsi que l’ajout d’éléments ethniques: métallophone et xylophone Balinais, steel drum, balafon, enfin tout ce qui peut donner de la couleur, de la profondeur, du mat, des valeurs chaudes, froides, du vide, du plein, avec une réelle méfiance pour l’harmonie. Le premier concert ressemble bien à un happening: décor peint, costumes surprenants, surréalistes, comiques, sonores. Les musiciens apparaissent dans la première partie habillés en tenue de concertistes classiques, le visage grimé en hommage à la revue nègre, puis en costumes d’abeilles, deux bassistes, l’un droitier, l’un gaucher, cintrés dans le même blazer, un guitariste scellé dans une demie sphère en béton faisant l’effet d’un culbuto humain Le public écoute avec recueillement ou danse sur des airs nerveux et hurlants entrecoupés d’impromptus musicaux doux et enfantins pour « laver les oreilles ». Les effets sont synthétiques, électriques ou naturels comme cette grosse bouteille d’hélium, qu’aspirent les chanteurs pour modifier leurs voix. La première réalisation enregistrée se fait cette même année, utilisant tous les ingrédients d’une cuisine studio aménagée de 16 pistes ou l’on s’amuse beaucoup. Il s’agit d’une K7 audio tirée à six cents exemplaires, coulée dans une réplique miniature en plâtre de DS citroën. Chaque modèle est unique, peint, resculpté, ne laissant à l’acheteur que deux choix: briser l’objet pour en extraire la musique ou le ranger sur une étagère comme collectible. Vendu dans des magasins de musique alternative, dans une galerie d’art ou aux enchères, les amateurs de packaging extraordinaire et de musique expérimentale se l’arrachent! Les médias sont élogieux sur l’objet, moins sur la musique car peu l’ont écoutée. Le groupe enchaîne avec des musiques support pour la danse, le cinéma, la peinture quand il ne tourne pas dans des manifestations de musiques nouvelles. La rencontre avec un galeriste d’art contemporain (P. Viaud) et d’un producteur Anglais de musiques étranges (S. Crab) motive ANW pour réaliser un projet qui lui tient à cœur: réunir différents artistes autour de sa musique. Ainsi dix peintres se voient confier la surface de 100 coffrets comme support à une fresque de 9,5 M2. 2 photographes, 1 cinéaste, 2 ingénieurs du son, quelques mécènes privés, ainsi que le ministère de la culture permettent de mener à bien ce projet. Un concert vernissage à lie, en 1986 à la galerie éphémère à Paris. Le coffret renferme 3 disques, 10 cartes postales, des fresques peintes. Le titre « Triptyque », correspond aux formes musicales chèr ses à ANW: le paysage sonore, le raz et les remix de musiques réalisées pour d’autres artistes. Bruitages et extraits originaux de musique du film « Néréides » de D. Ferré, des sons enregistrés dans une fonderie de cloches les voix du marché de Belleville, des pas sur un sentier de montagne, enfin tout ce qui peut constituer notre environnement sonore. Le razz est nerveusement present, des chansons idiotes, décalées, des voix off s’ouvrant sur des faux chapitres de livres-disques pour enfants. Graçe à la distribution internationale les coffrets constituants les fresques, furent éparpillés en fragments uniques et se promènent encore de nos jours. D.COPP,(HIGGINS) ex vigoureux membre de ANW ,

8 Responses to “Achwghâ ney wodei”

  1. paphio23 said

    hi Simon,

    It’s a real pleasure to read something about Achwghâ Ney Wodeï. I have one of this “Tryptique” and i have rip it. I have plan to post this rip on a blog: Nostalgie de la Boue (if you are agree). If you have a complete rip of the first tape, it will be really nice to post it.
    Some members of ANW have also played in “La tête à l’envers et ses Malentendus” ( 2 tapes realesed with handmade covers and a good live in Les Etablissements Phonographiques de L’est” (you know this place too!!).
    Didier, you have played in Strasbourg, in 86 or 87 “au Bandit”. Do you have a recording of this live? I’m a big fan!

    Thanks Simon for your blog.

    PS: I’m waiting for a new record by you (on Thisco?), is it possible?

  2. maarten said

    nice to read this story after all this time. indeed, i always thought this was BQ in disguise – albeit BQ on a weird day. i’ll play it again soon, it’s been ages. if you like i could record it to mp3 for you while i’m at it. let me know, i’d be happy to. thanks for the other two songs.

  3. crab said

    Hi Maarten and Paphio23 – An MP3 rip would be great – i gave away all of my copies over the years (shame, they’re probably worth good money) and Didier says he’s lost the master tapes…you can send me a download link to crab[at]bourbonesequalk[dot]net. thanks!

    crab

    oh. yes, we are planning to release a new record via thisco. we’re working on it right now.

  4. paphio23 said

    Hi Simon here is a link to the rip of the Tryptique:

    http://rapidshare.com/files/110040482/Achwgh__Ney_Wode__-_Tryptique.zip

    Perhaps could you do a new post on the main page of your blog. A lot of people never read comments…

    If you want i also have a rip of your Live in Bordeaux (1988) for the Divergences/Divisions Festival and an audience recordings of your live in Strasbourg in 1991 (i was the organizer if you remember me).
    If you have could give me your mail, it will be a pleasure to be in touch with you again.

    paphio23

  5. crab said

    Many thanks Paphio23…i’ll repost soon for sure. email is: crab[at]bourbonesequalk[dot]net

  6. mister caz said

    hey this is great.

  7. flex mini said

    No brief-cuts aloud.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 27 other followers

%d bloggers like this: